Logo Asie21.tv
Inscription Newsletter Asie21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

8 euros à l’unité et pourtant, on se l’arrache au Japon ! Dans l’archipel nippon, la fraise blanche est la star des papilles. Si le produit, rapporté du Chili au 18e siècle par un explorateur puis planté au Jardin du roi, connaît un regain de succès en France depuis les années 2000, il semble que les Japonais en fassent tout juste la découverte. Et pour cause ! La fraise blanche est produite exclusivement par Yasuhito Teshima. Ce qui plaît aux consommateurs ? La rareté de la couleur mais aussi le goût. « Le goût est profond, quelque chose qui n’a pas un impact énorme, mais qui vous donne un sentiment mystérieux, et finalement, on le comprend. Et c’est vraiment vraiment savoureux », explique Yasuhito Teshima. La particularité des fraises blanches est de pousser exactement comme les fraises rouges. Mais un peu plus grosses et privées au soleil, elles restent blanches. Ce qui ajoute à leur raréfaction ? Une cueillette possible uniquement une à deux fois par an. Et elles ont l’odeur de l’ananas.

Contenu de la vidéo : 8 euros à l’unité et pourtant, on se l’arrache au Japon ! Dans l’archipel nippon, la fraise blanche est la star des papilles. Si le produit, rapporté du Chili au 18e siècle par un explorateur puis planté au Jardin du roi, connaît un regain de succès en France depuis les années 2000, il semble que les Japonais en fassent tout juste la découverte. Et pour cause ! La fraise blanche est produite exclusivement par Yasuhito Teshima.
Ce qui plaît aux consommateurs ? La rareté de la couleur mais aussi le goût. « Le goût est profond, quelque chose qui n’a pas un impact énorme, mais qui vous donne un sentiment mystérieux, et finalement, on le comprend. Et c’est vraiment vraiment savoureux », explique Yasuhito Teshima.
La particularité des fraises blanches est de pousser exactement comme les fraises rouges. Mais un peu plus grosses et privées au soleil, elles restent blanches. Ce qui ajoute à leur raréfaction ? Une cueillette possible uniquement une à deux fois par an. Et elles ont l’odeur de l’ananas.

Mots clés liés : Fraise blanche, Japon, France, gourmet, gastronomie, Yasuhito Teshima, Jardin du roi, 18e siècle, rare, fruit

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Asie21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Asie21.tv